Les références : utiles ou pas

Auteur : Marie La Fragette
septembre 2011

Faut-il ou non inscrire les références sur le CV ? De plus en plus, on y lit les noms de personnes garantes. Comment cela est-il perçu ? Est-ce vraiment une garantie de sérieux ? Quel usage les recruteurs peuvent-ils en faire dans l’immédiat ?

Si vous les inscrivez, cela a le mérite de prouver que vous ne craignez pas de faire parler vos anciens collègues ou boss ! Mais c’est à peu près tout. Mettre des références sur le CV n’est pas vraiment souhaitable. Pourquoi ?

Une utilité contestable

D’abord, cela ne correspond pas aux normes de prendre des références avant d’avoir rencontré le candidat. Généralement, les recruteurs demandent ce type de renseignements si et seulement si le candidat correspond au poste proposé. C’est à partir de ce moment que sont demandés quelques noms de personnes prêtes à parler de la personne sélectionnée.

Une question de correction

Jean-Pierre, votre chef, qui a royalement accepté de faire votre apologie n’a peut-être pas dit oui pour voir ses coordonnées consultables sur toutes les CVthèques de France. La discrétion doit rester de mise pour respecter l’anonymat de celui qui prend déjà sur son temps pour vous.

Il ne souhaite sûrement pas être contacté par tous les recruteurs qui se poseraient des questions métaphysiques sur votre photo et, pire, par d’autres personnes qui profiteraient du filon en l’appelant pour d’autres motifs (prendre des infos, le recruter, se faire recruter par lui, etc.)

Too much

Ce n’est pas dans les mœurs, cela peut paraître en trop. Nous n’avons pas encore atteint le pragmatisme décomplexé anglo-saxon. En France, on reste encore marqué par une certaine modestie « de mise » qui fait que, à tort ou à raison, si vous mettez en avant des références dès le CV, vous pouvez avoir l’air de vous survendre, de vous justifier. Vous n’avez pas besoin de cela (pas encore)

On peut faire une exception à cela, dans le cas des métiers des services à la personne où les références sont l’élément capital d’une candidature. Mais, là encore, éviter d’inscrire les coordonnées complètes de la personne à contacter. Un mail ou un téléphone professionnel suffira.

Marie La Fragette © Cadremploi.fr


haut de page