La lettre de motivation d'un cadre en reconversion

Auteur : Marie La Fragette
septembre 2011

C’est sur la lettre de motivation que se joue votre crédibilité lorsque vous amorcez une reconversion. Comment convaincre le recruteur que, malgré une expérience moins adaptée, vous possédez toutes les qualités pour prendre le poste ? Qu’est-ce que l'on attend de vous ? Comment montrer les atouts de votre différence ?

Bien démarrer

Dès l’accroche, il faudra préciser quel est votre projet et justifier ensuite comment il s’articule avec votre expérience. « Actuellement chef de projet Recherche et développement dans l’industrie, je souhaite m’orienter vers des fonctions marketing et postule à cet effet à votre offre n°006 parue sur Cadremploi ». La description de votre précédente fonction sera évidemment axée sur les compétences qui sont « transposables » dans la fonction recherchée.

Dans la peau du recruteur

Il faut vous demander par exemple ce que recherche un recruteur sur une fonction marketing :

- Quelqu’un qui a fait de la promotion.

- Quelqu’un qui a coordonné des projets.

- Quelqu’un de créatif.

- Quelqu’un qui a une sensibilité « produit ».

- Quelqu’un qui a une sensibilité commerciale.

Notre chef de projet recherche et développement pourra alors reprendre sa fonction au prisme de ce qui est recherché :

« En tant que chef de projet recherche et développement, j’ai eu l’occasion, en liaison avec les services marketing et commercial, de réfléchir à la création de gammes de produits industriels. En lien avec les études marketing, j’ai été sensibilisé aux problématiques du marché pour répondre aux enjeux commerciaux. J’ai travaillé, avec le bureau d’étude, à mettre au point des prototypes correspondant au cahier des charges. La coordination de la production m’a permis également de maîtriser les aspects techniques de la mise en place d’un nouveau produit. »

Valorisez vos atouts

Insistez, dans le cadre de votre commentaire sur l’entreprise visée, sur ce que vous pouvez lui apporter : « Votre groupe, leader dans la conception de vis à destination du marché aéronautique, recherche pour son service marketing un chef de produit capable de coordonner la mise en place de nouveaux produits. Vous êtes attentif à recruter un expert sur le domaine aéronautique, capable de parler le langage du client final et d’être force de proposition dans la mise en place de nouvelles applications ».

Votre argumentation, qui montre que vous avez compris la recherche du recruteur, tout en la tournant à votre avantage, s’appuie donc sur une « synergie » entre votre parcours et le poste proposé. « Après plusieurs années du côté R&D, je souhaite être au plus proche du client en mettant mes compétences au service de la promotion du produit que j’ai su créer. C’est pourquoi ma candidature prend tout son sens pour ce poste de chef de produit. Je suis capable d’anticiper les besoins du client. En collaboration étroite avec les services marketing, j’ai pu suivre la mise en place de plans marketing et travailler ainsi sur la promotion du produit.  »

Anticipez les questions

Vous vous doutez bien que vous n’êtes pas tout à fait dans les clous pour le poste, par rapport à un candidat qui serait déjà chef de produit. Argumentez sur votre capacité à relever le défi. Rassurez l’employeur.

«J’ai suivi un troisième cycle en markéting au CNAM qui m’a permis de maîtriser les aspects théoriques du métier, de la création du mix marketing à la coordination de la promotion. J’ai eu l’occasion, lors d’un stage chez Moréal de parachever ma formation dans un poste de chef de produit junior. Entreprenant et pro-actif, je pense posséder une expérience intéressante et complémentaire pour le poste proposé et je serai heureux de pouvoir échanger avec vous sur l’offre et mes compétences »

Il faut que votre reconversion soit argumentée pour paraître cohérente. Si vous êtes déterminé et avez mûri votre choix, n’hésitez pas à solliciter les recruteurs en direct pour communiquer sur vos atouts. Insister pour obtenir un entretien peut-être votre chance.

Marie La Fragette © Cadremploi.fr


haut de page