La lettre de motivation d’un senior

Auteur : Marie La Fragette
septembre 2011

Faire tenir sa lettre de motivation sur une page peut relever du casse tête lorsque l’on a 30 ans d’expérience. Même en synthétisant, si vous parlez de tout, cela donne rapidement un effet (grosse) brochure. Comment adapter une longue expérience à une argumentation pour un poste particulier ?

A partir d’un certain niveau, on ne peut pas tout dire, on va malheureusement devoir laisser planer le suspense sur quelques pans de notre vie professionnelle.

Syn-thé-ti-ser

On peut à cette fin mélanger certains postes et périodes. Imaginons que vous avez débuté en tant qu’ouvrier spécialisé, ensuite, vous êtes devenu chef d’équipe. Grâce à la validation de VAE, vous avez atteint des fonctions de responsable production. Vous avez ensuite basculé sur du projet process et vous êtes à présent dans le conseil, en free lance en tant que manager de transition, sur des problématiques d’amélioration continue. Vous souhaitez postuler à un poste de consultant au sein d’une société de services. Vous n’allez bien sûr par détailler chacun des atouts acquis au cours de vos diverses expériences.

Vous résumerez votre expertise de façon plus globale, par exemple : « J’ai évolué sur différentes fonctions en production qui m’ont permises de connaître de l’intérieur le fonctionnement technique et humain d’une chaîne de production. J’ai complété  cette approche terrain par des postes plus axés sur l’analyse des outils de production, ce qui m’a permis de prendre de la hauteur sur le sujet. En tant que manager de transition, j’ai mis mon expérience théorique et pratique au service de grands groupes industriels tels que Penkel et Trastom, ce qui m’a donné la capacité d’appréhender différentes problématiques de fonctionnement. Je suis aujourd’hui capable de m’adapter à des contextes extrêmement divers tout en gardant le sens du terrain et de la mise en œuvre concrète de l’amélioration continue. »

Ne pas s’enfermer dans une case

L’important est de ne pas réduire votre candidature à une candidature de sénior. Vous êtes avant tout un candidat avec ses atouts, plus importants peut être que ceux de vos concurrents plus jeunes, grâce à vos multiples expériences.

A cet effet, ne pas prendre de tournures telles que « Mon expérience de 45 ans », qui peut potentiellement donner le vertige à un jeune RH de 23 ans. Evitez d’insister sur la longueur de votre parcours, mieux vaut en faire ressortir les atouts de façon dynamique.

Rester humble

Si les candidatures de « seniors » se voient parfois préférer des dossiers moins pointus sur la fonction mais plus jeunes, c’est que les employeurs craignent qu’une personne très expérimentée manque de souplesse.

A cet effet, vous pouvez insister sur votre adaptabilité dans le dernier paragraphe plutôt que de faire la liste de toutes vos qualités : « Je postule donc à votre offre de Responsable d’équipe logistique. Fort d’une expérience réussie en tant que directeur logistique chez un équipementier automobile, je serais heureux de mettre à profit mon expertise au sein de votre entreprise. Vous recherchez un professionnel réactif, qui maitrise l’aspect organisationnel et technique du métier, je suis expérimenté sur la fonction et je sais m’adapter à des problématiques diverses. En tant que professionnel et manager, je sais faire preuve de souplesse et ai su faire évoluer mon mode de fonctionnement notamment lors des deux changements de direction qui ont rythmé ma précédente fonction.»

Capacité d'adaptation

Donner un exemple concret de votre capacité d’adaptation pourra rassurer le recruteur sur ce point. Le pire serait d’exprimer des attentes non suggérées dans l’annonce, exigeant comme un dû une place et une évolution qui vous semblerait cohérente avec votre profil. On évitera les phrases du type : « Ma très grande expérience du métier me permettra de prendre le poste par le haut et de proposer mon expertise pour améliorer les procédures et garantir la réussite du projet ».

Même si cela part d’une intention dynamique, cela risque de rebuter les employeurs. En attendant que l’âge soit vu comme un signe de maturité et un gage d’expertise, restons dans les sentiers battus et argumentez votre candidature plutôt que de la présenter, par le seul fait de l’expérience, comme évidente…

Marie La Fragette © Cadremploi.fr


haut de page